Jean Paul Devaux
tlia.jpg

Français

Né le 26 Juin 1952 d’une mère noire et d’un père blanc à Kisangani (Congo), j’ai été bercé dans mon enfance par les chants et les tambours des villages africains qu’on entendait au loin. Pour moi cela représentait déjà la joie, la tristesse et l’espoir du blues.

Avec mon père, à l’âge de huit ans, alors que je sirotais une limonade à la terrasse de l’hôtel métropole de Matadi (Congo) j’ai entendu un groupe africain avec un guitariste qui jouait Roll Over Beethoven de Chuck Berry.
Ce fut un grand jour, j’ai compris alors que la guitare électrique serait un objet culte pour le reste de ma vie.
En rentrant chez moi, hors de quelques planches de bois, je me suis fabriqué ma première guitare à l’image de la Fender Stratocastere avec des fils de pèche en guise de cordes.

Je suis complètement autodidacte, j’ai appris la guitare en écoutant mes groupes préférés, et c’est au travers des groupes de bals que je me suis ouvert un large univers musical.
Il va de soit que j’ai du travailler ma technique mais j’essaie de garder ma propre personnalité, histoire d’avoir un style et un son Jean-Paul Devaux.

Pour moi la guitare en tant que soliste est comparable au violon et à la voix humaine, par le fait de faire passer des émotions comme l’intensité, la tristesse, la joie, la colère et l’amour.
Mon but est de transmettre toutes ces émotions aux publics de manière à pouvoir prendre du plaisir ensemble.


0d7v.jpg

English

Born 26 June 1952 a mother black and a white father to Kisangani (Congo), I've been cradled in my childhood songs and drums of the African villages were heard in the distance. For me this was already joy, sadness, and the hope of the blues.

With my father, at the age of eight, while I sipped lemonade on the terrace of the hotel metropolis of Matadi (Congo) I heard an African Group with a guitarist who played Roll Over Beethoven Chuck Berry.
It was a great day, I realized that the electric guitar would be a cult object for me.
Returning home, out of some planks of wood, I myself am produced my first guitar in the image of the Fender Strat with wires of fishing for strings.

I am completely self-taught, I learned the guitar while listening to my favorite groups and it is in the groups of balls that I myself am opened a wide musical universe.
It goes from either that me of work my technique but I try to keep my own personality, history to have a style and sound Jean-Paul Devaux.

For me the guitar as a soloist is comparable to the violin and the human voice, by due to convey emotions as intensity, sadness, joy, anger, and love.
My goal is to pass these emotions to audiences in a way we can take fun together.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License